L’ERSE

‘… and how we as human become the extensions of machines rather than what Marshall McLuhan had claimed before.” (The Medium is the Massage, Yin Aiwen)

sororite2

ERSE (Esthetique Relationnelle des Systemes d’Exploitation) est un questionnement sur le rapport (esthétique, somatique, cognitif et politique) à l’informatique et aux dimensions libératrices/assujetissantes que nous entretenons avec nos systèmes d’exploitation (windows/macintosh/linux)
Le projet constitue à la fois une démarche de recherche, d’exploration et de performance anthrophologique, somatique et multimédia.

Par ce travail nous proposons 1) de décrire d’un point de vue critique et féministe l’Esthétique Relationnelle (Bourriaud, 2010) engendrée par le design de nos systèmes d’exploitation et 2) d’explorer, dans le cadre d’ateliers somatiques, l’univers gestuel propre à chacun des systèmes 3) d’offrir une série de performances publiques à partir de ces explorations 4) de produire une œuvre multimédia à partir de la documentation de ce travail. En choisissant de comparer les cultures d’usage MS-Windows, Macintosh et Linux, nous postulons que ces trois systèmes d’exploitation renvoient à des cultures distinctes de relation somatique, créative et politique à l’informatique personnelle. Ces cultures ont rarement été étudiées de façon transversale. Résistant cependant à la tentation d’un déterminisme technique, notre travail d’enquête s’attachera à rendre visible les rapports d’intimité, de créativité et les prises de libertés que les usager.e.s de l’informatique personnelle entretiennent avec « leurs machines ». Le processus de recherche s’appuiera sur démarche d’expérimentation artistique via une série d’ateliers somatiques exploratoires et de performances collectives. Opposant au concept d’Esthétique Relationnelle celui de Sculpture Sociale (Beuys, 1960), le projet engage ainsi les participant.e.s à une exploration créative et émancipatrice de nos systèmes d’exploitation.

Merci au LabNT2  pour son support technique